Le Québec à Berlin – on se souvient ! Plusieurs œuvres québécoises sélectionnées à la Berlinale 2020.

Une belle année s’annonce pour le Québec sur la scène cinématique internationale. Le festival de film allemand, la Berlinale, se la joue bien divers. Cette année, pourtant, ça fait plaisir d’avoir plusieurs productions québécoises sélectionnées.

My Salinger Year. Avec ce film, le réalisateur franco-canadien Philippe Falardeau ouvrira les festivités en première mondiale le 20 février. En outre, il y aura deux séances accessibles au public le 21 février au matin et le soir. La production canado-irlandaise est basée sur le livre coming-of-age de Joanna Rakoff et réalisera un merveilleux portrait des générations, y inclus leurs ambitions et la Grande Dame personnifiée par la littérature. La protagoniste Joanna rêve de devenir écrivaine ce qui n’est pas gagné dans le New York des années 1990. Elle obtient un travail comme assistante de l‘agente littéraire Margaret. Dans cette agence tout tourne autour de J. D. Salinger, un écrivain culte vieillissant. Joanna commence à répondre à des courriers des fans de Salinger. C’est donc à travers lui, devenu transparent, qu’elle réussit à se rapprocher de sa propre vocation.

Celle qui porte la pluie (She Who Wears the Rain). Née à Montréal et étudiante à l’Université du Québec, cette œuvre est le premier court métrage de fin d’études de Marianne Métivier. Cela fait trois ans que les médecins lui disent que son père va bientôt mourir. Seule en souffrance, Agnès s’enfuit dans un lieu entre réalité et rêve, entre colère et confort, y trouvant des questions et des réponses. Le film sera présenté à Berlin les 25, 26, 27 et 28 février avec des sous-titres en anglais.

Clebs (Mutts). La réalisatrice Halima Ouardiri et d’origine suisso-marocaine est diplômée de l'école de cinéma Mel Hoppenheim de MontréalCette production canado-marocaine montre la vie des chiens abandonnés, entre les heures de repas et l'attente éternelle, et extrait des parallèles socio-politiques de l'Afrique du Nord. Le court-métrage sera présenté à Berlin les 23, 25, 26, 28 et 29 février en arabe avec des sous-titres en anglais.

Écume (Foam). Le garage, c’est leur vieMais le danger grandit d’être évincés par un nouveau projet immobilier lucratif. Un film de copains sur les grands et petits changements dans la vie, les classes sociales et la solidarité. Après avoir grandi à Alexandria en Egypte, le réalisateur Omar Elhamy s’est installé à Montréal pour ses études de cinéma. Le film est basé sur le livre de Paul Chotel, Jonathan Beaulieu-Cyr et Omar Elhamy et sera présenté à Berlin les 24, 25, 26 et 27 février en français avec des sous-titres en anglais.

Goodbye GolovinNé à Montréal, le style narratif du réalisateur Mathieu Grimard est empreint de la culture des jeunes ainsi que des expériences humaines. Après la mort de son père, le protagoniste du film, Ian Golovin, se prépare pour un autre adieu – quitter la monotonie de sa triste cité en Ukraine. Mais enfin, pouvons-nous vraiment devenir quelqu'un d'autre tout simplement en changeant de paysage ? Le film sera présenté à Berlin les 22, 25, 26, 28 et 29 février en russe et ukrainien avec des sous-titres en anglais.

La déesse des mouches à feu (Goddess of the Fireflies). Ce film réalisé par la Montréalaise Anaïs Barbeau-Lavalette et écrit par Catherine Léger est basé sur le livre de Geneviève Pettersen. Nous sommes de retour dans les années 90 quand les ados de cette époque sont animés par le punk rock, le suicide de Kurt Cobain et le look de Mia Wallace, s’insurgeant en trouvant leur liberté. Ce film sera présenté en première mondiale à Berlin les 22, 23 et 25 février ainsi que le 1er mars en français avec les sous-titres en anglais.

Le mal du siècle (The Great Malaise). Ce court-métrage d’animation de Catherine Lepage joue avec une conception actuelle : la prétendue mise en scène de nous-même et pourtant une peur permanente de ne jamais pouvoir répondre aux exigences ou bien de se suffire à soi-même. Ce film est basé sur ses livres 12 mois sans intérêtFines tranches d’angoisse et Zoothérapie et sera présenté à Berlin les 22, 25, 26, 28 et 29 février avec des sous-titres en anglais.

Pompéi. « Victor. Le soleil va bientôt se lever ». C’est ce qu’il est dit au début du synopsis. Cette production belgo-franco-canadienne est décrite comme calme et pourtant sans répit, et fait penser à James Dean, Lord of the Flies et à d’étranges planètes. Le film de Anna Falguères et John Shank sera présenté à Berlin les 22, 24, 27 et 29 février en français avec des sous-titres en anglais.

The Twentieth Century. Matthew Rankin nous emmène à Toronto en 1899 où le jeune William Lyon Mackenzie King se porte candidat pour le poste de premier ministre. Ce biopic fantastique satirique et anarchiste explore les souffrances du jeune politicien qui deviendra premier ministre du Canada pour longtemps. Ce film sera présenté à Berlin les 22, 23 et 27 février ainsi que le 1er mars en anglais et français, sous-titrés en allemand et en anglais.

Vie d’un grand réalisateur. Le nouveau film de Philippe Lesage (Les démons, Genèse) montre la rencontre dans une maison isolée en forêt entre Jeff, un adolescent de 16 ans et Blake Cadieux, un grand réalisateur qui est l’idole de Jeff. Il y a aussi la sœur de Blake, Aliocha, dont Jeff est amoureux. Jeff s’en retrouve troublé dans ses émotions, d’autant plus à cause des dynamiques de pouvoir parfois toxiques d’un groupe d’adultes. Jeff espère bien pouvoir compter sur Blake qui par contre ne se révèle pas aussi exemplaire que Jeff pouvait le présager.

Après tous ces films, longs ou courts, il y aura également la nouvelle série québécoise C’est comme ça que je t’aime (Happily Married) qui sera présentée à Berlin en première mondiale. Basée sur une histoire vraie, l’acteur et auteur François Létourneau (Les Invincibles, Série Noire) ensemble avec le réalisateur Jean-François Rivard nous emmènera en banlieue à Sainte-Foy dans les années 1970. La diffusion de cette série est prévue sur la plateforme numérique ICI Tou.tv Extra à partir du mois de mars. C’est donc à quelques milliers de kilomètres de l‘autre côté de l’Atlantique que le public allemand aura le plaisir de regarder cette série, bien avant les Québécois eux-mêmes devant leurs télévisions loin au Canada. Nous retrouverons cette prometteuse série au cinéma à Berlin les 25 et 29 février en français avec des sous-titres en anglais.

La Berlinale (Internationale Filmfestspiele Berlin, litt.: Festival international du film de Berlin) est l’un des trois principaux festivals de cinéma internationaux avec ceux de Cannes et Venise.

Nous tiendrons au courant les membres et les amies de la Société allemande de Montréal sur plus d’actualités lors de la 70e édition de la Berlinale à travers notre site Facebook. Pour plus d’informations sur la Berlinale, veuillez visiter son site officiel.

Bonnes séances à tout le monde !

---

Photo Unsplash
 

Prochains événements

mer, 15/07/2020 - 18:00 to 20:00
mer, 19/08/2020 - 18:00 to 20:00
mer, 16/09/2020 - 18:00 to 20:00
mer, 21/10/2020 - 18:00 to 20:00
mer, 18/11/2020 - 18:00 to 20:00